Crash du MI-17 : La recherche des « indices » se poursuit sous haute sécurité

La recherche des « indices », dans le cadre de l’enquête ouverte après le crash de l’hélicoptère de l’armée sénégalaise, se poursuit à Missirah dans une zone de mangroves du Delta du Saloum (Fatick), a-t-on appris, lundi, de source sécuritaire.
« L’enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie nationale qui est arrivée sur les lieux du crash jeudi dernier au lendemain du drame », a confié à l’APS la même source.
L’hélicoptère, un Mi-17 qui ralliait Ziguinchor à Dakar, en mission de service social, s’était écrasé mercredi près de Missirah, dans une zone de mangroves (région de Fatick), faisant huit morts et 13 blessés.
Pour faciliter la recherche d’indices « le périmètre du crash a été totalement circonscrit et est formellement interdit aux civils à l’exception des enquêteurs, de quelques militaires et gendarmes », selon la source.
Le dispositif sécuritaire sur le périmètre du lieu du crash de l’hélicoptère de l’armée sénégalaise a été renforcé pour préserver « intact l’épave de l’appareil et ses débris éparpillés aux alentours pour les besoins de l’enquête en cours sur le site ».
La même source a déclaré ne pas être ’’en mesure de dire avec exactitude quand est-ce que l’enquête sera bouclée encore moins ce qui sera fait de l’épave de l’hélicoptère ».
APS

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*