chine

Chine et Union européenne veulent prendre la main sur le climat

Africaleadnews – (Chine) La Chine et l’Union européenne vont s’engager vendredi à mettre totalement en oeuvre l’Accord de Paris sur le climat, quelques heures après que Donald Trump aura rendu publique sa décision sur un retrait qui semble de plus en plus probable des Etats-Unis du traité conclu par 190 pays en 2015. Sans attendre l’annonce du président américain, prévue jeudi à 15h00 (19h00 GMT) dans la Roseraie de la Maison blanche, Pékin a réaffirmé son attachement à l’accord par lequel les pays signataires se sont engagés à réduire leurs émissions polluantes pour limiter le réchauffement climatique.

« La Chine maintiendra ses responsabilités concernant le changement climatique », a assuré le Premier ministre, Li Keqiang, lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Berlin aux côtés de la chancelière allemande, Angela Merkel. Confortant la Chine dans un rôle encore impensable il y a quelques mois de partenaire privilégié de l’Union européenne (UE) dans des domaines allant du libre-échange à la sécurité internationale, Li Keqiang va s’entretenir vendredi avec les dirigeants des Vingt-Huit à Bruxelles.

Le sommet annuel, qui devait être dominé par les enjeux commerciaux, notamment la lutte contre le protectionnisme et le sujet sensible de la surproduction d’acier chinois, a pris une autre tournure depuis qu’il est devenu clair que Donald Trump était sur le point de se retirer de l’Accord de Paris, malgré les interventions de ses partenaires lors du récent sommet du G7 en Sicile.

Le milliardaire républicain avait promis pendant la campagne présidentielle de l’an dernier de dénoncer cet accord qu’il voit comme une entrave à l’activité économique et en particulier à l’exploitation des énergies fossiles, pilier de sa présidence, au point de qualifier le réchauffement climatique « d’invention » chinoise destinée selon lui à nuire aux Etats-Unis.

Depuis son arrivée à la Maison blanche en janvier, Donald Trump s’est montré moins catégorique, mais de source autorisée à Washington, on indiquait mercredi que le président américain, en difficulté sur la scène politique intérieure en raison des liens présumés entre son administration et la Russie, avait décidé de tenir sa promesse de campagne et de donner ainsi des gages à sa base « climatosceptique ».

ÉVITER UN EFFET DOMINO

Cette décision attendue a suscité des critiques préemptives dans le reste du monde. « Le changement climatique est un enjeu mondial. Aucun pays ne peut s’y soustraire », a commenté le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. En Russie, autre pays très dépendant des énergies fossiles, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a souligné que le président Vladimir Poutine attachait « une grande importance » à l’Accord de Paris. « Dans le même temps, il va sans dire que l’efficacité de cet accord risque d’être réduite sans certains participants clés », a-t-il ajouté.

Pour éviter un effet domino qui verrait d’autres pays se libérer de leurs obligations en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, la Chine et l’Union européenne vont s’efforcer de donner l’exemple vendredi à Bruxelles. « Tout le monde devrait se sentir concerné, mais l’UE et la Chine ont décidé d’aller de l’avant », résume Miguel Arias Cañete, le commissaire européen chargé des discussions climatiques avec Pékin.

Dans un communiqué conjoint, le premier du genre, les Vingt-Huit et Pékin vont s’engager à diminuer la part des énergies fossiles, à développer les technologies vertes et à oeuvrer à la levée de 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020 pour aider les pays les plus pauvres à réduire leurs émissions polluantes.

« L’UE et la Chine considèrent l’action pour le climat et la transition vers une énergie propre comme un impératif plus important que jamais », dit le projet de communiqué qui sera paraphé par le président du Conseil européen, Donald Tusk, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le Premier ministre chinois. « Les impacts croissants du changement climatique nécessitent une réponse décisive », souligne le texte. (Tangi Salaün pour le service français)

 

Auteur: Reuters – Reuters

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>