AMADOU BA

Baisse de plus de 5 milliards du budget 2018 du ministère de l’économie

Africaleadnews – (Senegal) Le budget 2018 du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP), adopté ce lundi par l’Assemblée nationale, a connu une baisse de 5 milliards 254 millions 428 mille 580 FCFA en valeur absolue et 2,4% en valeur relative, passant de 221 milliards 495 millions 397 mille 140 FCFA en 2017 à 216 milliards 240 millions 968 mille 560 FCFA en 2018.

 

Selon le rapport de la Commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération économique, le projet de budget 2018 du MEFP, les dépenses de personnel se chiffrent à 25.458.837.560 FCFA contre 21.853.687.140 FCFA en 2017. Elles sont en hausse de 3.605.150.420 FCFA en valeur absolue et 16,5% en valeur relative.
Cette hausse se justifie essentiellement par la prise en charge du traitement salarial des nouveaux agents venant des ministères techniques ainsi que les recrutement pour 2018 au niveau des régies financières en vue d’améliorer le recouvrement des recettes de l’Etat.
Les crédits alloués aux dépenses de fonctionnement s’élèvent à 12.036.985.000 FCFA contre 12.790.670.000 FCFA en 2017, soit une baise de 753.685.000 FCFA en valeur absolue et 5,9% en valeur relative.
Ce repli se justifie principalement par la baisse appliquée sur le fonctionnement de certains services et la suppression de certaines lignes.
Les dépenses de transfert s’élèvent à 8.823.668.000 FCFA en 2018 contre 7.043.080.000 FCFA en 2017, ce qui fait une hausse de 1.780.588.000 FCFA en valeur absolue et 25,3% en valeur relative.
Cette hausse est due principalement aux mesures nouvelles accordées à des structures comme la Société de gestion des infrastructures publiques (SOGIP-SA) pour 1.000.000.000 FCFA, la Haute Autorité du waqf (financement islamique) pour 400 millions et certaines structures du département.
Les dépenses en capital sont arrêtées à la somme de 20.451.862.000 FCFA contre 20.061.400.000 FCFA en 2017, soit une hausse de 390.462.000 FCFA en valeur absolue et 1,9% en valeur relative.
Cette hausse se justifie notamment par les projets mis en œuvre par la Société de gestion des infrastructures publiques (SOGIP).
Les dépenses de transfert en capital se chiffrent à 40.019.616.000 FCFA en 2018 contre 49.746.560.000 FCFA en 2017. Elles accusent une baisse de 9.726.944.000 FCFA en valeur absolue et 19,6% en valeur relative.

Cette forte baisse se justifie principalement par la centralisation, au niveau des dépenses communes, des programmes d’acquisition de mobilier gérés par le Direction du matériel et du transit administratif (DMTA).
Quant aux comptes spéciaux du trésor, ils s’élèvent à 109.450.000.000 FCFA en 2018 contre 110.000.000.000 FCFA en 2017, soit une baisse de 550.000.000 FCFA en valeur absolue et 0,5% en valeur relative.
Cette baisse s’explique par la diminution des crédits des ‘’autres prêts à divers particuliers’’ pour un montant de 4,6 milliards, atténuée par le relèvement des prévisions du compte d’affectation d’un montant de 5,15 milliards.
APS

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>