Ayanna Presley sur les traces de Barack Obama ?

Africaleadnews – (Usa) Nouvelle victoire pour le courant anti-establishment du parti démocrate: une élue locale noire, incarnation d’une vague de candidates à la gauche du parti, a remporté mardi une primaire à Boston (nord-est) face à un vieux routier démocrate, Michael Capuano.

Ayanna Pressley, 44 ans, qui fut il y a huit ans la première femme noire à entrer au conseil municipal de Boston, a détrôné Michael Capuano, 66 ans, représentant au Congrès depuis 20 ans, dans une circonscription dont le député fut un temps John F. Kennedy, un bastion démocrate parmi les plus à gauche des Etats-Unis.

« On dirait que le changement est en marche », a déclaré Mme Pressley dans un discours à ses partisans après l’annonce de sa victoire.

« Notre campagne était vraiment une campagne de terrain, nourrie par la base », a-t-elle ajouté, avant de reprendre en boucle son slogan de campagne « Le changement ne peut pas attendre ».

Sanns rival côté républicain, Mme Pressley est désormais assurée de siéger à Washington lors de la prochaine législature.

Militante de longue date, cette native de Chicago a cité pendant la campagne son expérience de femme sexuellement agressée et sa proximité avec les classes populaires pour assurer qu’elle serait « une dirigeante différente ».

« Clairement, la circonscription voulait beaucoup de changement », a reconnu de son côté le perdant, M. Capuano. « La circonscription est clairement en colère contre beaucoup de choses qui se passent. Je ne leur en veux pas, je suis moi aussi en colère ».

Mme Pressley, qui veut renouer avec la base traditionnelle modeste du parti démocrate et avait obtenu le soutien de grands journaux comme le Boston Globe, incarne un courant à la gauche du parti mais aussi une montée en puissance des femmes à l’approche des élections nationales du 6 novembre, dans la lignée de la jeune New-Yorkaise Alexandria Ocasio-Cortez, gagnante surprise d’une primaire pour le Congrès fin juin contre un autre ténor démocrate, Joe Crowley.

Mme Ocasio-Cortez a d’ailleurs félicité mardi soir sa « soeur » dans un tweet, célébrant « son parcours historique pour le Congrès ».

D’autres femmes candidates dans le Massachusetts ont, elles, perdu leur pari: ainsi, dans la circonscription de Springfield (ouest du Massachusetts), la candidate musulmane noire Tahirah Amatul-Wadud, une avocate de 44 ans, militante locale et mère de sept enfants, a dû s’incliner devant le représentant au Congrès sortant, Richard Neal, 69 ans, lui aussi vieux loup du Congrès.

Avec AFP

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*